Les Chilodonella sont des endoparasites ciliés unicellulaires. Les endoparasites sont ceux qui vivent une relation quelque peu symbiotique avec leur hôte; les Chilodonella en particulier utilisent les poissons simplement comme point d’ancrage afin qu’ils puissent plus facilement se nourrir de bactéries et de microbes qui passent.

Même si elles ne se nourrissent pas spécifiquement de leurs hôtes poissons, les Chilodonelles doivent tout de même être traitées dès qu’elles ont été identifiées dans votre étang ou que vous remarquez des symptômes chez vos poissons. Bien que seules quelques Chilodonelles ne causent généralement pas de dommages, si elles restent, elles ouvrent votre poisson à une foule de maladies secondaires et d’infections nocives.

 CrystalClear ParaSalt - Sel d'étang pour Poissons Rouges Koi - 20 Livres Traite Jusqu'à 4 000 Gallons
CrystalClear ParaSalt – Sel d’étang pour Poissons Rouges Koi & Poisson Rouge – 20 Livres Traite Jusqu’à 4 000 Gallons

  • Sel d’étang Pour Jardins Aquatiques & Étangs à poissons
  • Friandises en Bocal de 2 lb 400 Gallons
  • Maintient une couche de Boue saine

Qu’Est-Ce Que La Chilodonelle? Est-Ce Dangereux?

 Parasite Chilodonella d'un étang à poissons au microscope
Chilodonella au microscope. Photo par Picturepest CC BY-SA

Les Chilodonella appartiennent à la famille des Chilodonellidae, au sein de laquelle ils sont le seul genre. La plupart des espèces utilisent des poissons comme navires hôtes, mais une espèce particulière est en fait utilisée comme approche de biocontrôle naturelle des populations de moustiques porteurs de maladies.

Chilodonella uncinata ne semble s’attaquer qu’aux larves de moustiques, causant utilement une mortalité massive de moustiques dans les pays en développement avec des populations d’insectes gênantes, comme l’Inde.

Ces minuscules parasites sont les plus susceptibles d’être trouvés dans, sur ou près des branchies des poissons, en particulier aux stades juvéniles de Chilodonella. À mesure qu’ils deviennent plus forts en se nourrissant, ils peuvent se déplacer sur les poissons et se fixer n’importe où sur la peau. Bien que les Chilodonelles ne soient pas elles-mêmes excessivement nocives, elles ouvrent le poisson à des maladies et maladies secondaires.

D’Où Vient La Chilodonelle?

Le plus souvent, ils sont transférés dans des étangs par l’intermédiaire de poissons infectés qui n’ont pas été correctement pris en charge (comme c’est généralement le cas s’ils proviennent d’une ferme piscicole surpeuplée) et ne sont pas mis en quarantaine avant d’être introduits dans un nouvel étang.

Comment identifier Chilodonella dans les étangs, Koi & Poisson rouge

 Parasite des poissons d'étang chilodonella uncinata sous grossissement de 400X
Chilodonella uncinata sous grossissement au microscope.

À tous les stades de la vie, les Chilodonella sont microscopiques, ce qui les rend presque impossibles à identifier avec certitude à moins d’utiliser un microscope. Plusieurs échantillons d’eau doivent être examinés, ainsi que des raclures de peau de poissons aux sites d’attache présumés (grattées doucement afin de ne pas stresser ou nuire davantage au poisson).

Ils sont décrits comme étant en forme de poire ou d’oreille, avec de nombreux petits cils ressemblant à des poils sur leur face ventrale (le côté le plus long). Leur taille est typiquement de 30 à 70 micromètres (µm) de long et de 30 à 50 µm de large. A titre de comparaison, la largeur moyenne des cheveux humains est comprise entre 100 µm.

Vente

 AmScope M150C-I 40X-1000X Lentilles en verre Optique Tout Métal Composé Biologique d'étudiant à LED sans Fil...
AmScope M150C-I 40X-1000X Lentilles en Verre Optique Tout Métal Composé Biologique d’étudiant à LED sans fil…

  • C’est un microscope idéal pour l’école à domicile ou pour les élèves du primaire au secondaire pour apprendre les sciences
  • La tête monoculaire rotative à 360 degrés offre cinq réglages de grossissement 40X, 100X, 250X, 400X & 1000X
  • Widefield tous les éléments en verre optique comprennent un condenseur à lentille unique avec diaphragme à disque

Quel est le cycle de vie de Chilodonella?

 Une seule chilodonelle juste avant de subir une méiose
Picturepest/CC BY

Les Chilodonelles matures se reproduisent de manière asexuée par méiose pour créer des cellules filles qui se transforment en Chilodonelles adultes en quelques jours seulement. Parfois, lorsque les ressources sont rares et que l’on ne possède pas l’énergie nécessaire à la méiose, elles peuvent se reproduire en se joignant par un processus appelé conjugaison. Deux Chilodonelles se rejoignent, créant une sorte de pont à travers lequel elles échangent des ressources et des informations génétiques, pour former un noyau zygotique capable de subir ensuite une méiose.

Leur cycle de vie est relativement court, atteignant la maturité reproductive en 72 heures ou moins. Les cellules filles sont capables de se fixer immédiatement au poisson hôte existant ou d’utiliser leurs cils pour nager vers un nouveau poisson. Le plus souvent, ils s’attachent sur ou à proximité des branchies, bien qu’ils puissent également être trouvés n’importe où sur la peau. Leur face ventrale est concave, ce qui leur permet de se sceller essentiellement sous vide à leurs hôtes sans s’enfoncer réellement dans la peau.

Si Chilodonella ne trouve pas d’hôte dans les 24 heures, elle risque de mourir. Avec un hôte, cependant, Chilodonella peut survivre pendant de nombreux mois, capable de rester en dormance si les températures tombent au-dessus ou en dessous de leur plage idéale. Des températures de l’eau plus fraîches de 40 à 50 ° F (5 à 10 ° C) conviennent le mieux à ces parasites, ce qui les rend particulièrement préoccupants au printemps lorsque les températures sont à la fois plus fraîches et que le système immunitaire des poissons a tendance à être plus faible en raison de la sortie de la torpeur hivernale.

Quels sont les symptômes de la Chilodonelle chez les poissons?

 Une koï présentant un excès de mucus provenant de chilodonella
La Chilodonella peut provoquer une irritation, entraînant souvent des marques blanches, du mucus ou un comportement de frottement.

1) Taches blanches

Les sites de fixation des poissons peuvent apparaître comme une tache trouble et blanchâtre. Dans les cas plus graves où de nombreuses Chilodonelles se sont attachées à un poisson, la peau du poisson peut prendre une teinte globalement trouble.

2) Clignotement

Le comportement de clignotement et de frottement est courant en présence de parasites. Les poissons nageront de manière erratique, se précipiteront à la surface et sembleront se retourner ou se bousculer (ce qu’on appelle le clignotement), et même se frotter contre les murs de l’étang et les rochers pour essayer de soulager les démangeaisons et l’inconfort, et se débarrasser des parasites.

3) Halètement

Les poissons peuvent haleter pour chercher de l’air à la surface de l’étang si leurs branchies se sont enflammées à cause de la Chilodonelle.

4) Augmentation de la production de mucus

À mesure que la peau devient plus irritée, les poissons peuvent produire une couche muqueuse excessive pour tenter de protéger leur peau et d’étouffer le parasite.

5) Perte d’appétit

Dans les cas plus graves, les poissons peuvent perdre complètement l’appétit lorsque leur corps tente de combattre la Chilodonella et toute maladie ou infection secondaire qui en résulte. Au fil du temps, cela entraînerait une perte de poids et potentiellement la mort.

6) Nageoires serrées

Ceci est le résultat de l’inconfort associé à la fixation de Chilodonella aux bases des nageoires. La natation peut également être altérée.

7) Léthargie

Après avoir été l’hôte de Chilodonella pendant une période prolongée, les poissons sont susceptibles de devenir léthargiques en raison de la dépense d’énergie nécessaire pour repousser les maladies, les maladies et les infections qui pénètrent dans le corps par les blessures causées par la fixation de Chilodonella.

Meilleur traitement contre les koïs de Chilodonella & Méthodes de prévention

Si vous pensez qu’un poisson peut être malade ou remarquez qu’il est déjà infecté par Chilodonella, mettez-le en quarantaine immédiatement du reste de l’étang pour, espérons-le, empêcher la propagation. Traitez au besoin dans un réservoir de quarantaine et surveillez de près le reste de l’étang.

1) Bains de sel (ParaSalt)

 Les bains de sel aident à débarrasser les koïs de la chilodonelle

A.bain de sel à 5% pendant une heure ou deux au maximum, un bain de sel à 1,5% pendant une demi-heure, ou un 2.une trempette à 5% de sel absolument pendant au plus 15 minutes peut suffire à tuer les infestations légères de Chilodonella. Le sel agit pour déshydrater et affaiblir les parasites, les faisant se détacher des hôtes et mourir.

2) Permanganate de potassium (Kusuri)

 Koi chilodonella peut être traitée avec du permanganate de potassium Kusuri

Le permanganate de potassium est un produit chimique quelque peu doux et sûr à utiliser, à condition de le doser correctement, sans risque de nuire aux poissons ou aux plantes. Il est très oxydant, décomposant les tissus vivants. Lorsqu’il est dosé de manière appropriée, cela ne nuit pas aux poissons ou aux plantes, mais décompose les tissus et les cellules des parasites, des bactéries et des champignons.

3) Formol (Eco-Labs Large Spectre)

 Le formol traite un large éventail de parasites des étangs et des poissons

Un mélange de vert de malachite et de formol s’est avéré le plus efficace contre la Chilodonella. Ils sont souvent vendus ensemble sous forme de crème qui peut être directement appliquée sur le poisson, ou sous forme de liquide pouvant être utilisé comme bain (.05 ppm, ou 5 mL par 10 gallons d’eau). Essayez d’utiliser cette option en dernier recours, car le formol en particulier peut persister dans le poisson pendant des mois et causer des problèmes de santé, en particulier s’il est mal dosé.

4) Mise en quarantaine Des nouveaux poissons

 Les nouveaux poissons doivent être placés en quarantaine dans un réservoir pour éviter la propagation de la chilodonella

La meilleure façon d’empêcher la Chilodonella d’entrer dans votre étang est de mettre en quarantaine tout nouveau poisson immédiatement après son achat. Si vous en avez un, utilisez un microscope pour évaluer si le poisson a des parasites présents. Traitez au besoin avant de l’introduire dans votre étang.

5) Améliorer la qualité de l’eau

 Les aérateurs améliorent la qualité de l'eau et dissuadent les parasites des étangs Comme toujours, vous devez également maintenir une qualité d’eau saine. Gardez-le propre, le pH et le KH équilibrés (ces chiffres dépendent de l’espèce de poisson que vous avez), bien oxygénés (de préférence 8 parties par million d’oxygène dissous ou plus), correctement filtrés et effectuez des changements d’eau quotidiens de 10% ou hebdomadaires de 20 à 25%. changements d’eau.

En raison de leur face ventrale concave en forme d’aspiration, les Chilodonella sont capables de se fixer aux plantes, au substrat, aux roches, aux filtres et à tout ce qui se trouve dans les étangs, ce qui nécessite des changements d’eau et un nettoyage en profondeur. De plus, assurez-vous de tester quotidiennement la qualité de l’eau.

6) Fournir une bonne nutrition

 Une bonne alimentation réduit la probabilité de problèmes de santé chez les carpes koï

Nourrir votre poisson une alimentation équilibrée de granulés nutritifs complétés par d’autres sources de protéines (crevettes, vers de vase, etc.), les fruits et les légumes au besoin (encore une fois, cela dépendra de l’espèce de poisson) stimuleront leur système immunitaire. Un système immunitaire fort augmente la probabilité que votre poisson soit capable de repousser les maladies secondaires causées par des parasites, et réduit également les chances d’une invasion de Chilodonella entraînant la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.